Historique

L’historique Grand Hôtel Giessbach fut construit par l’architecte français Horace Edouard Davinent en 1873/74 sur demande de la famille hôtelière Hauser, originaire de Zürich. La prodigieuse élégance et...

Une histoire mouvementée et des traditions centenaires

L’historique Grandhôtel Giessbach fut construit par l’architecte français Horace Edouard Davinent en 1873/74 sur demande de la famille hôtelière Hauser, originaire de Zürich. La prodigieuse élégance et l’audace architecturale de l’hôtel, ainsi que son magnifique environnement, acquirent rapidement une renommée internationale.

 

Rendez-vous favori de la haute société

Peintres, graveurs et photographes célébrèrent dans leurs œuvres la beauté et la parfaite harmonie du site et de l‘architecture; poètes et philosophes chantèrent le miracle des chutes du Giessbach. Jusqu‘à l‘éclatement de la guerre en 1914, Giessbach fut le rendez-vous de la haute société: artistes célèbres, têtes couronnées avec leurs suites, hommes d‘Etat et diplomates s‘y retrouvèrent chaque été pour y puiser des forces nouvelles et pour s‘adonner à l‘échange de potins mondains et de secrets d‘Etat.

 

La fin de l‘ère dorée

Deux guerres mondiales avec leurs conséquences néfastes pour l‘hôtellerie suisse, puis une conception nouvelle du tourisme en général, firent pâlir l‘éclat et la gloire de Giessbach qui tombait lentement dans l‘oubli. En 1979, l‘hôtel fermait ses portes. Un projet de démolition et de construction d‘un « super chalet » en béton pour remplacer l‘ancien Grandhôtel fut soumis à l‘enquête.

 

Un nouvel espoir

En  novembre 1983, Franz Weber, l‘écologiste suisse de renommée internationale, avec son association Helvetia Nostra et sa « Fondation Giessbach au Peuple suisse », réussit à acquérir le domaine de Giessbach et ses 22 hectares de forêt, de parc et de jardins. Son idée «d‘offrir» Giessbach au peuple suisse et d‘en assurer ainsi à tout jamais la sauvegarde, trouva dans la population un écho enthousiaste.

 

Résurrection

Pour le financement de la rénovation et pour la gestion de l‘hôtel, Franz Weber fonda une société par actions, la SA Parkhôtel Giessbach et, en mai 1984, procéda à la réouverture avec un nouveau restaurant et un nombre restreint de chambres non-rénovées. Durant 7 ans, chaque hiver, étage par étage, l‘hôtel fut assaini et rénové de fond en comble. Aujourd‘hui monument historique et magnifiquement restauré, le Grandhôtel Giessbach, propriété commune du peuple suisse, compte à nouveau parmi les fleurons de l‘hôtellerie suisse.